Accueil

Déni de démocratie

Le problème de la représentativité des élu.es en France est devenue une évidence avec l’émergence du mouvement des Gilets Jaunes. Au préalable l’abstention et le dégagisme en étaient déjà les marqueurs, en trouvant une première expression lors des dernières élections présidentielles et législatives. Le soi-disant renouvellement de la classe politique lors de ces échéances électorales n’a pas apporté de réponse satisfaisante, parce que le mode de scrutin restait le même et que ce changement annoncé n’était qu’artificiel.

Il perdure une fracture de classe entre les élu.es et les citoyen.nes : on parle du profil socio-professionnel des élu.es, mais se pose aussi la question du mode de scrutin de la 5ème république.

Le scrutin a deux tours annule le choix : vote contre ou vote par défaut ou abstention. 

Les candidat.es ne représentent pas les citoyen.nes, quand ils ou elles sont élu.es par une minorité du corps électoral et qu’il n’y a aucun moyen légal prévu pour abréger un mandat ou infléchir un programme politique qui ne satisfait pas la majorité.

Par exemple, à Taverny, la Maire Florence Portelli, a été élue avec 5224 voix d’un corps électoral de 18 446 inscrit.es pour une ville de 25 875 habitant.es en 2014.

A cette façon d’élire, s’ajoute la grande responsabilité confiée au Maire, qui glisse vers la prise de pouvoir, dérivant pour certains ou certaines sur l’autoritarisme. 

Qui représenteraient alors de façon plus légitime les citoyen.nes ?

A l’échelle communale, comme nationale, la faible participation révèle les failles de la constitution de la 5ème république. L’abstention vient délégitimer l’élu-e.

Alors comment réinviter les citoyen.nes aux urnes pour retrouver une véritable expression de la démocratie en votant ? Si la proposition de référendum citoyen était mise en œuvre, apporterait-elle une réponse satisfaisante ? Ce mode d’expression uniquement ne résoudrait pas le problème de la représentativité des élu-es.

Organisons-nous donc en collectif citoyen, qui dans sa structure même proposerait un fonctionnement démocratique, pour proposer un projet municipal visant à améliorer à l’échelle locale, comme une étape première, les conditions de vivre ensemble.

SB

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s