L'opposition positive

Le Pôle de Santé au banc d’essai

Dans le dernier numéro de Taverny Mag, la mairie consacre un dossier à l’inauguration du Pôle de Santé.

En toute logique, nulle mention n’y est faite de la manifestation organisée ce jour-là par les nombreux opposant.e.s à ce coûteux projet (voir notre premier article sur le sujet).

Dans le parti pris de l’article, à la manière de Baudelaire dans son invitation au voyage, « tout n’est qu’ordre, beauté, luxe, calme et volupté ». Des élégants et des élégantes avaient revêtu leur plus belle tenue de soirée estivale. Un cliché nous montre Valérie Pécresse – la présidente de Région ayant répondu à l’invitation de sa collaboratrice Florence Portelli – riant aux éclats…

Un intertitre de l’article évoque « un pôle attractif et complet ».

On peut se demander pour qui cet équipement est le plus attractif : pour les usagers ou pour les praticiens qui y exercent ?

En effet, on avait déjà évoqué les conditions très favorables dont bénéficient ces médecins. Il ne s’agit pas encore une fois de mettre en doute leurs compétences, mais de s’interroger sur l’accès aux soins que permettra (ou non) cette structure.

Nous avons consulté la fiche Doctolib des 10 spécialistes mentionné.e.s dans l’article (ce site internet où l’on peut prendre ses rendez-vous médicaux). Sur 10 médecins, deux seulement font œuvre de transparence et évoquent leur mode d’exercice, autrement dit leurs honoraires, l’une en secteur I, l’autre assumant son secteur II. Les huit autres ne font pas mention de leur dépassement d’honoraires, qui constitue un reste à charge pour les patient.e.s n’ayant pas de mutuelle et demeure la principale cause de renoncement aux soins. Pour en être informé.e, il faut appeler le pôle de santé. On aura alors l’occasion de mettre en application l’adage selon lequel « patience est mère de sureté » avant que l’hôtesse d’accueil que l’on imagine volontiers seule à son poste, ne prenne la communication et réponde à nos questions.

Pour une consultation avec un généraliste, passez votre chemin puisque aucun nouveau patient n’est pris en charge par les quatre généralistes du Pôle. C’est sans doute ça « le pôle complet » que nous vend la Mairie.

Par contre, si vous avez des problèmes de peau (peut être que la politique municipale vous donne des boutons..), vous avez quatre dermatologues sous la main. Quatre dermatos sur dix spécialistes, donc. Voilà une vision de la demande de soins et de la démographie médicale bien singulière… A côté de ça, ni cardiologue, ni pneumologue, endocrinologue ou psychiatre dans ce pôle de santé « complet et attractif. » – S.D.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s