Linky

LINKY

« Linky » est le nom du compteur électrique communiquant développé par Landis+Gyr pour Enedis, principal gestionnaire du réseau de distribution électrique en France.

Le Linky fait partie de la catégorie des compteurs communicants (AMM), c’est-à-dire pouvant être interrogés et actionnés à distance. Pour cela, le Linky utilise sur le réseau basse tension la technologie CPL (courant porteur en ligne).

Landis+Gyr dont le siège social est en Suisse est le leader mondial de l’industrie des solutions de comptage destinées aux fournisseurs d’énergie pour leur permettre de mesurer la consommation d’électricité.

Enedis s’est engagé à installer les compteurs Linky dans trente-cinq millions de foyers français à l’horizon 2021.

L’installation à marche forcée des compteurs Linky dans les foyers pose quelques questions.

Du coté Enedis on considère que l’installation des compteurs Linky est une obligation. Cependant des voix se sont élevées contre cette prétendue obligation.  

La ville de Taverny a délibéré le 23 juin 2016 – DELIBERATION N° 110-2016-CA01  http://www.ville-taverny.fr/sites/default/files/documents/contenu/DEM_110-2016-CA01-Delib_Motion-Compteurs%20Linky.pdf Il est signifié à Enedis : « les abonnés tabernaciens doivent pouvoir refuser l’installation du compteur communicant pour l’électricité, dit compteur « Linky » ».

Dans son rapport annuel 2017 concernant les Linky, la Cour des comptes pointe un déficit d’information et un coût trop élevé pour le consommateur, et doute de sa contribution « promise » à la maîtrise de la consommation globale et à la gestion du réseau. https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/le-compteur-linky-ne-tient-pas-ses-promesses-767572.html

La promotion du Linky s’est faite autour du thème écologique, pour une meilleure gestion du réseau etc. Or l’obsolescence des Linky est programmée (35 millions de compteurs sont ou seront remplacés) – la durée de vie d’un compteurs Linky est estimée entre 15 et 20 ans. Pourtant la plupart des anciens compteurs sont ou étaient en parfait état de marche, ces appareils ont une durée de vie 4 fois supérieure à celle du Linky. https://reporterre.net/Le-compteur-Linky-n-est-vraiment-pas-ecolo

On a compris, le Linky permet avant tout de faire l’économie humaine, il n’y a plus d’intervention pour la relève des consommations. Le Linky peut aussi être interrompu à distance, ou s’interrompre lui-même : coupure de l’alimentation électrique si la puissance souscrite est dépassée. La précision extrême des données de consommation relevées par le Linky permet au fournisseur d’énergie d’augmenter et/ou d’ajuster son tarif au Watt près. Dans ce dernier cas de figure, le consommateur ne dispose d’aucun moyen pour refuser et/ou contredire le vendeur d’énergie. 

Il est possible de refuser l’installation du compteur Linky, chacun peut y trouver une raison, un argument.

Pour les personnes électrosensibles : le CPL G3 (courant porteur en ligne) avec une fréquence intermédiaire pouvant atteindre jusqu’à 395 kHz, soit 395 000 Hz (en France la fréquence du courant électrique alternatif est de 50Hz). Les CPL (courant porteur en ligne) ne s’arrêtent pas au Linky, ils se propagent dans tout le réseau électrique sans distinction. Enedis ne s’approfondit pas trop sur ce sujet.

Sécurité -Tous les réseaux peuvent avoir une faille de sécurité et par définition ils sont piratables.

La protection des données – si Enedis est capable quasiment en temps réel de déterminer une activité à votre domicile – ces données sont-ils suffisamment protégés.

Qu’advient-il des masses de données collectés, pour quel usage ?

Et demain ? – Le marché pour le remplacement de compteur s’élève à 5,7 milliards d’euros. A compter de 2021, un remplacement de compteur sera facturé au consommateur à 130 euros. Dans 15 ou 20 ans combien sera facturé le remplacement du compteur Linky, son remplacement sera à la charge de qui ?

Aucun avantage pour le consommateur – Il y a un vrai déséquilibre, l’installation d’un Linky n’apporte aucun réel avantage au consommateur.

Ecologie – L’obsolescence des Linky est anti écologique – Et pourtant le Linky s’est propagé par le biais d’une argumentation vertueuse d’écologie.

Point de vue – Basiquement, avec tous les paramètres énoncés, il en ressort que ça ne serait qu’un magnifique business – Multinationale Suisse, « l’Europe », un gouvernement qui encourage, une économie humaine, une obsolescence, des tarifs ajustés… etc.

Position de l’Europe – Il n’y a pas d’obligation par la législation de l’Union Européenne de déployer des compteurs communiquant, chaque état membre est libre d’en apprécier l’opportunité et l’intérêt de la démarche. http://refus.linky.gazpar.free.fr/Linky-Courrier-Commission-Eur.pdf

Transgression – Une argumentation parfois mensongère de la part d’Enedis ou des ses sous-traitant chargés du déploiement des compteurs Linky. http://refus.linky.gazpar.free.fr/refus-mensonges-enedis.htm

Comment s’y prendre pour refuser le Linky ?

Si le compteur d’électricité est dans votre logement, c’est gagné : la loi vous protège, rien ni personne ne peut vous obliger à laisser entrer les installateurs. D’autre part tout contrat souscrit avant 2018 pour la fourniture d’énergie protège le consommateur qui n’a aucune obligation d’avoir un compteur communiquant.

Les démarches à faire

Il faut adresser un courrier à Enedis, un modèle de courrier à transmettre en recommandé avec accusé de réception est disponible sur le lien :

Pour mieux être identifié (surtout votre compteur), vous devez reporter dans ce courrier votre PDL (Point de livraison), c’est l’identification du point de comptage, cet élément apparait dans votre facture de fourniture d’électricité.

Compteur facilement accessible depuis l’extérieur

Le remplacement d’un compteur électrique existant par un Linky doit se faire en présence du client abonné. Toutefois on s’aperçoit que cette règle de base est transgressée par les sous-traitants affamés d’Enedis. Ces gens sont prêts à tout, jusqu’à l’intimidation parfois. Si le compteur est installé la rue, ou est dans un jardin non clôturé, ou dans des parties communes d’immeuble, il faut chercher à empêcher physiquement par quelques moyens l’accès facile à l’appareil. Déjà de nombreux citoyens ont multiplié des ingéniosités par différents moyens pour empêcher un accès trop facile à leurs compteurs http://refus.linky.gazpar.free.fr/compteurs-proteges.pdf